Les Mollusques producteurs de Perles

HUITRES PERLIERES ET MOULE PERLIERE

Partons d'un principe simple, tous les mollusques au monde, qu'ils soient aquatiques ou terriens, bivalves ou gastéropodes, tous sont en mesure de produire des perles. Les professionnels ont néanmoins sélectionné les mollusques les plus à même de réussir cette production d'une part, de résister dans le temps, (plusieurs années) et d'obtenir un taux de réussite élevé (minimum 30%).

Huitre perliere des perles Akoya

Les perles du Japon, aussi appelées Perles Akoya sont celles qui sont à l'origine de la Perliculture. Plusieurs huitres ont été testées avant qu'une forme de stabilité ait été trouvé afin d'assurer une rentabilité entre le nombre de greffes faites, les infrastructures nécessaires à mettre en place et la diffusion sur le marché. C'est fût une aventure humaine digne des grandes saga qui plaisent dans les romans, au travers des films de grand écran.
L'huitre qui produit les perles Akoya n'est pas très grande, elle tient dans votre main lorsqu'elle est adulte, environ 7 à 8 cm. Ces huitres "Pinctada Fucata Martensi" vont permettre de récolter des perles entre 3,5 mm et 9,5 mm. Au delà c'est tout simpement impossible, il n'y a pas assez de place pour cela. Sur l'image ci-dessus on peut voir que la nacre est belle, dense, délicate. Les perles récoltées sont achetées par de grands acheteurs par différents circuits. NETPERLES vous propose des perles qui ont été triées par qualité AA+ et AAA et parmi les qualités AAA se distingue certaines perles dont l'éclat, le lustre est vraiment à part. Ce sont des perles exceptionnelles, qui entrent dans la catégorie Hanadama. NETPERLES vous permet d'accèder à ces perles.

 

Moule Perliere des Perles d'Eau Douce

 

Les perles d'Eau Douce proviennent initiallement des lacs, des rivières dont l'eau n'est pas salée, d'où le nom de Perles d'Eau Douce, qui sont aussi appelées des Perles de rivières (Lorsqu'il s'agit de perles fines) et de perles de Biwa qui est lac au Japon au Sud de la région de Tokyo où ont été fait les premiers essais en production des perles d'Eau Douce.

 

 

Le mollusque est une "grosse moule" qui se place naturellement dans les petits courants aquatique et qui en ouvrant et fermant sa coquille lui permet d'absorber des nutriments. 

 

 

La particularité des perles d'Eau Douce par rapport à toutes les autres perles issues de la perliculture est que la greffe ne comporte pas de Nucélon, c'est à dire de "perle mère" qui sert de matrice de forme. C'est pourquoi dans les débuts les perles obtenues n'étaient pas aussi jolies, aussi raffinées que les perles Akoya. Elle ont rapidement servis dans la joaillerie en prix d'appel, pour faire des boucles d'oreilles, des rangs de perles peu onéreux, des bagues. etc....

 

 

N'oublions jamais qu'à l'origine ces mollusques produisaient naturellement des perles et qu'à une époque reculées les découvertes faites ont permis d'orner certaines ouvrages comme des bibles, ou bien d'organiser sur des bijoux de la noblesse des pièces sophistiquées. Epoque où les perles étaient réservées à une élite.

 

 

Ceci pour garder en mémoire que si les prix des perles d'Eau Douce sont les mieux placés dans le monde des perles de culture, simplement parce que pour ouvrir une ferme perlière pour produire ces perles le cout est bien moins important que toute ce qui est nécessaire d'acheter pour faire performer une ferme perlière de perles Akoya.

 

 

L'Eau de Mer, d'Océan est corrosive, ce n'est pas le cas des eaux de rivières et de lacs, pour se deplacer sur les lacs où sont installés la production des perles, c'est beaucoup plus simple et bien moins couteux. Et enfin lorsqu'une Moule Hyriopsis Schelegeli est greffée elle l'est avec juste des morceaux de manteau, c'est à dire de l'organe prélevé sur un mollusque qui aura été récolté, organe dont la fonction est de produire la nacre de sa coquille. C'est ainsi qu'en faisant grandir sa coquille le mollusque peut lui aussi à son tour se développer.

Ce morceau fait un apport biologique, comme une suggestion d'utilisation des composants. Ce corps étranger au mollusque sera recouvert de nacre, couches après couches, jour après jour, mois après mois, années après années jusqu'à ce que le perliculteur par habitude saura que la récolte est à faire.

 

 

Parce qu'il n'y a pas de nucléon, la personne qui pose la greffe va pouvoir placer plusieurs petits morceaux de manteau (organe qui sécrète la nacre). Tous les morceaux placés ne donneront pas une perle, mais dans 30% des cas environ les greffes prendront. La récolte sera alors d'une petite dizaine de perles. C'est ausis un facteur économique qui a son importance, puisque les récoltes sont plus importantes en quantités.

 


Huitre perliere des perles de Tahiti


La majestueuse Pinctada Margaritifera peut atteindre les 25 cm, c'est pourquoi, en comparaison de l'huitre qui produit les perles Akoya l'espace nécessaire à déposer une greffe est plus important. Le perliculteur peut alors s'organiser pour récolter des perles de dimensions bien supérieures. Les plus petites perles sont de 8,0 mm (en dessous elles ne sont pas commercialisées) jusqu'à 20 mm pour les plus importantes. La plupart des perles vendues sur le marché sont de 8,0 mm à 12 mm. 

 

 

On trouvera des bijoux qui placent en valeur ces perles dont la nacre est foncée, épaisse, dense. Les boucles d'oreilles, les pendentifs, mais aussi les rangs en colliers de toutes dimensions, les bracelets, les bijoux constitués d'une perle et de cuir sont aussi très tendance.

 

 

Pour qu'une perle puisse être récoltée, il faudra faire oeuvre de patience, car on parle d'années avant que la récolte soit possible. Sur l'image ci-dessus on voit distinctement que la nacre intérieur est foncée avec des réflets argentés, gris, bleutés. Les perles récoltées ont ces caractéristiques qui font le charme de ces perles. 

 

Si parmi les perles Akoya celles qui sont baroques sont peu commercialisées en revanche pour les perles de Tahiti elles trrouvent un large public qui les apprécient, car elles savent transporter avec elle une partie du lieu aquatique d'où elles viennent.

huitre Perliere des Perles d'Australie et Mers du Sud


Mollusque des mers du Sud l'huitre Pinctada Maxima doit son nom à sa dimension. C'est le plus gros mollusque utilisés en perliculture; On trouvera deux lignées, celles qui ont une nacre champagne dorée et celles qui ont une nacre blanche argentée avec des reflets rosés parfois.

 

 

Les Fermes perlières qui utilisent cette huitre sont ssentiellement installées sur le littoral Australien et aux Phillppines, les perles des Mers du Sud sont celles qui ont les plus gros diamètres. La nacre est très dense. Ces huitres uitlisées en Polynésie, et dans les mers du Sud sont de même lignée, ce sera l'environnement qui les aura fait évoluer différement. la nacre est de très grande qualité, car épaisse, dense, lisse, agréable au toucher. Ce sont celles aussi qui ont les plus grandes valeurs.

 

 

PLUS DE DÉTAILS :

DIFFERENTS TYPE DE MOLLUSQUES

Perles d'Eau Douce : Elles sont le plus connues pour leurs diversités dans leurs formes, leurs tailles et leurs couleurs ainsi que de l'excellent rapport qualité/prix dont elles font preuve. Elles sont produites par des moules de Cumingi de Hyriopsis qui vivent dans les lacs et les fleuves dans les régions éloignées de la Chine. Les moules sont nucléonnées avec des morceaux minuscules de coquillages ayant pour effet de produire des perles entièrement faites de nâcre. Ces molusques peuvent produirent jusqu'à 50 perles à la fois dans une même coquille.
En savoir plus                             Notre catalogue de Perles d'eau douce cliquez ici.

Perles d'AKOYA : Elles sont prisées pour leurs formes bien rondes et leurs éclats exceptionnels. Elles naissent dans une petite huître japonaise qui ne produit qu'une seule perle à la fois. L'huître de Pinctada fucata, cultivée en eau de mer, vit le long des côte du Japon et de la Chine. Une perle nucléonnée est chirurgicalement implantée dans le corps de l'huître qui va l'entourer couche après couche de belle nâcre. Ces perles sont de tailles moyennes et vont de 2 mm à 10 mm maximum. Les perles Akoya au delà de 8 mm sont très rares.
En savoir plus                                   Notre catalogue perles d'Akoya cliquez ici.

Perles de TAHITI : Elles sont les seules au monde a être naturellement de couleur foncée sans jamais être vraiment noires. Rares, exotiques et luxueuses, les perles de Tahiti sont produites par l'huître Margaritifera de Pinctada qui vit dans les eaux autour de Tahiti et en polynésie Française. Ces huîtres d'eau de mer peuvent se développer pour atteindre des dimensions importantes, Elles pourraient faire l'objet d'un repas complet si elles étaient comestibles. Les perles que produisent ces molusques ont des diamètre qui oscillent entre 8 mm et 18 mm dans le diamètre. Les perles de Tahiti ont des couleurs et des reflets hypnotisants passant de l'argent au gris foncé profond avec des nuances de vert, de bleu et de rose, de pourpre etc..
En savoir plus                                 
Notre Catalogue perles de tahiti cliquez ici.

Perles d'AUSTRALIE : Les perles d'Australie des mers du Sud sont blanches ou dorées. Elles sont prisées pour leurs diamètres importants et leurs lustre brillant et satiné. Ces perles sont produites par l'huître argent-labie de Pinctada qui vit le long des côtes australiennes, d'indonésie et des Philippines. Elles sont considérées commes les perles les plus rares du monde et un simple collier de ces perles peut demander plusieurs années de moisson avant de pouvoir réunir un rang de perles équilibré dans son diamètre, sa couleur, ses reflets, son lustre. Ce sont des joyaux de la mer.
En savoir plus                                Notre Catalogue de perles d'Australie cliquez ici

Perles MABE et Demie Perles : Les perles Mabe sont les perles hémisphériques cultivées qui se developpent contre la coquille intérieure d'une huître, plutôt que dans le corps du mollusque. Elles sont principalement employées pour les boucles d'oreilles ( Leurs formes s'adaptant bien) mais aussi sur les fermoirs pour cacher le système de fermeture. Elles sont produites pour la plupart par des huîtres d'eau de mer qui vivent dans les eaux du Japon, d'Indonésie, de Polynésie Française et d'Australie. Ces moitiés de perles s'étendent du blanc au rose clair ou même une couleur bleuâtre. Bien qu'elles soient très belles elles n'ont pas du tout la même valeur que ses cousines les perles entières.

Perles d'Ormeau : Perles de que l'on trouve à l'état naturel dans ces mollusques univalve. Ces perles n'ont pas de grandes valeurs et elles n'ont que peu de reflets. Leur forme est souvent antropique et il est assez rare que l'on fasse des bijoux igne de la belle bijouterie avec ces perles.

Perles de Conque : Semblables en couleurs et aux dentelés du corail, ces perles sont produites par une conque, qui est un mollusque d'eau de mer des eaux tropicales. Elles sont rarement utilisées et n'ont pas grande valeur. Cependant elles peuvent apporter leurs charmes pour la réalisation de bijoux et peuvent être parfois prisées suivant les modes.

Perle de Keshi : En outre connue comme perles de graine. C'est une perle non-nucléée produite accidentellement comme sous-produit du processus de culture, et par conséquent non considérée comme une perle normale. Elle a une forme le plus souvent très baroque, semblable aux perles fines.

Perle de Biwa : Une perle cultivée cultivée dans une moule d'eau douce dans le lac Biwa, au Japon. Récemment, on a permi l'utilisation de ce terme de perle de Biwa pour n'importe quelle perle cultivée dans une moule d'eau douce au Japon.

Perles d'Imitation : Les perles d'imitation sont fabriquées par l'homme et sont considérées comme de la fantaisie et n'ont pas de vraie valeur sauf celle donnée par le bijou qu'elles composeront. Elles sont souvent vendues sous des noms fallacieux tels que des perles de faux, des perles de Mallorca, des perles organiques, des perles simili. Un bijoutier expérimenté peut distinguer aisément les vraies perles de culture et ces perles d'imitation en examinant le trou du foret ou en utilisant les rayons X.

Meilleures ventes