Perles, Perles de culture, perles de Tahiti, perles d’Akoya, perles d’eau douce, perles des mers du Sud, montées en bijoux, Colliers, Bracelets, Pendentifs, Boucles d’oreille, Bagues
flag  flag  flag  flag  flag  flag  flag  flag 
Besoin d'une information ? Utiliser notre chat en ligne   Veuillez ouvrir un compte pour passer commande sur NETPERLES

découvez le blog NETPERLES

Cliquez sur l'Ecran
Cliquez sur le lecteur pour découvrir le FILM de Netperles

Histoire des perles


Histoire des perles

La culture des perles

Les perles de culture sont simplement des véritables perles produites dans un environnement contrôlé.

La culture dans le marché moderne de la perle est innovante dans le procédé de développement, prenant en compte les qualités et les quantités de perles produites.

Pendant des siècles, les perles ont gardé leur mystère et le secret mystique de leur nature.

 Actuellement, la plupart des perles produites aujourd'hui sont cultivées, on les appelle "perles de culture". Mais cela n'était pas le cas jusqu'à ce que Kokichi Mikimoto développa sa technique au début du XXe siècle, pour produire des perles rondes, ainsi il offrait au monde la possibilité d'appécier ces gemmes en provenance de la mer, jusqu'alors destiné à un petit monde de privilégiés. Il existe des polémiques quant à savoir qui a inventé le fameux procédé de la culture, mais celui qui les a commercialisé en premier est incontestablement Mr Mikimoto.

En insérant un nucléon (un irritant) dans la membrane souple de l'huitre, on sollicite une réponse protectrice du mollusque qui secrète de la conchyoline recouverte par une couche de nacre, pour tenter de détruire l'intrus. Plus le temps de la culture est long, et plus la nacre est épaisse, et plus intense est le lustre de la perle.

 Les perles de culture ont littéralement sauvé le marché de la perle de l'extinction, car si il n'y avait pas de perles de culture, seulement les rois et les reines, et les plus riches et les plus influents de ce monde, pourraient avoir l'opportunité de se parer de ces fabuleux gemmes. 

Merci à Mr Mikimoto de nous avoir donné l'incroyable lustre et la beauté magique des perles.

Mikimoto

Kokichi Mikimoto

La qualité des perles :


Au début, la culture des perles dépendait entièrement des huitres sauvages. Maintenant, la culture des perles est plus sélective. Les scientifiques japonais ont pu isoler des huitres possédant des qualités supérieures pour la production des perles. C'est ainsi que ces  huitres triées sur le volet produisent des perles possédant un lustre exceptionnel et des surfaces si lumineuses. C'est cette variété de perles d'Akoya qui est connu aujourd'hui.

La greffe des perles ou l'insertion du nucléon :


Nucléon perle de culture

Greffe de l'huitre



Des techniciens avertis ouvrent avec précaution l'huitre perlière vivante, et implantent de manière chirurgicale une petite bille ronde et polie de coquillage dans une partie du manteau. Et c'est autour de ce nucléon que le mollusque va secréter la nacre, couche après couche, année après année, avec la substance cristalline qui forme la perle.

La culture dans les nasses :

La culture des perles

Fermier près de ses nasses.



Les mollusques ayant subi l'insertion du nucléon (ou nucléus) retournent à la mer. Dans les baies riches en nutriments naturels, le mollusque va se nourrir, progresser et grandir, en déposant de subtiles couches de nacre autour du nucléon. Il faut aussi savoir qu'en hiver, les huitres sont déplacées vers des eaux plus chaudes.

Les huitres greffées sont suspendues dans des nasses pour être dans les meilleures conditions possible. Les techniciens de la perle s'assurent régulièrement de la température de l'eau et des conditions de nourriture jours après jour, et de la profondeur de l'eau, déplaçant les huitres de bas en haut ou inversement, pour les meilleures conditions de culture possible.

Périodiquement, les huitres sont sorties de l'eau pour subir un nettoyage ou des soins particuliers en rapport avec leur santé.

Les algues, les excroissances, les parasites, qui pourraient entraver le processus d'alimentation de l'huitre, sont retirés, et les huitres sont soignées et protégées avec des solutions antiparasitaires.

La naissance d'une perle :

La culture des perles

Ouverture d'une huitre perlière.



Puis, enfin, les huitres sont prêtes pour la récolte. celles qui ont survécu aux ouragans, aux algues suffocantes, aux attaques des prédateurs, aux maladies, aux parasites, à la pollution, sont sortis de l'eau et ouvertes. Si tout s'est bien passé, le résultat peut être une jolie, brillante et belle perle de valeur, qui, associée à d'autres perles, permettra de composer un bijou.


Bracelet perles d'Akoya deux rangs

Bracelet deux rangs de perles de culture d'Akoya


Perles de Cortez

Perles de Cortez


 


Ce qu'il faut savoir sur les perles


LA PERLE JOYAU DES MERS ... ET DES LACS !

D'après le témoignage de certains auteurs anciens, qui n’étaient pas très bien renseignés sur ce sujet,  on croyait que la perle provenait de la rosée et que chaque huître en renfermait une."

Jean-Baptiste TAVERNIER, voyageur français (1605-1689)



L’origine légendaire et poétique de la perle


La perle est unique car sa beauté se révèle sans l’aide de l’Homme : ni taille, ni polissage ! Selon la légende hindoue, Krishna l’aurait cueillie au fond de l’océan pour en parer sa fille le jour de ses noces. Et 2300 ans avant l’ère chrétienne, les Chinois acceptaient les perles en paiement de l’impôt ... Le plus ancien bijou avec perles a été retrouvé à Suza, en Iran, lors de fouilles effectuées en 1901 : un collier de 3 rangs comprenant 216 perles qui ornait le cou d’une princesse Achémide, endormie dans son sarcophage déjà 4 siècles avant J.-C.

En 1515, l’explorateur Balboa découvrit dans le Golfe de Panama une perle de 200 grains (50 carats), baptisée "Peregrina", tellement exceptionnelle qu’elle s’en alla orner la couronne royale espagnole. Après avoir passé entre les mains de Joseph Bonaparte, Hortense de Bauharnais, Louis Napoléon et la Marquise d’Abercorn, elle fut mise aux enchères, en 1969, chez Sotheby’s où elle fut acquise par Liz Taylor qui la laissa malencontreusement à portée de son chien qui dans un mouvement malheureux ... la happa! Puis la restitua par les voies naturelles non sans l’avoir quelque peu endommagée !


 

 



Il existe plusieurs variétés de perles et chacune a ses propres caractéristiques.



LA PERLE FINE (d’eau de mer ou d’eau douce) est une perle qui s’est développée accidentellement dans une huître ou une moule sauvage, sans intervention humaine. Elle est composée de couches concentriques de nacre cimentées entre elles par un lien organique nommé conchyoline. La découverte, dans les années 30, des techniques de culture de la perle, au Japon, a pratiquement tué le marché de la perle fine. Les zones géographique où l'on trouvait le plus régulièrement les perles fines sont : Golfe Persique - Sri-Lanka - Arabie Saoudite - Koweït


LES PERLES DE CULTURE D’EAU DE MER (Japon)

Le concept de "perle cultivée" prendra forme, au Japon, à la fin du XIXè siècle. Afin de provoquer artificiellement la sécrétion de nacre, le greffeur introduit dans l’huître un noyau de nacre provenant d’une moule du Mississippi principalement et autour duquel le mollusque sécrétera de la nacre ou matière perlière. Les perles japonaises naissent dans le mollusque Akoya qui, en conjonction avec la mer froide du Japon, donne les plus belles perles. Aujourd'hui la Chine produit aussi des perles d'Akoya.



LES PERLES DE CULTURE D’EAU DOUCE
(Japon, Lac Biwa et lacs Chinois)

Les perles de culture d’eau douce se développent dans des moules après que celles-ci aient été greffées par l’Homme. Le mollusque peut supporter 30 à 50 greffons et donne jusqu'à trois récoltes distantes chacune de deux ans avec la précédente. Ces perles sont couramment appelées "BIWA" du nom d’un lac japonais. Aujourd’hui, la plupart d’entre elles proviennent de lacs chinois. Elles ont souvent des formes baroques, froissées, en grains de riz mais, de plus en plus, on les trouve presque parfaitement sphériques faisant concurrence en beauté et, surtout, en prix aux perles de culture d’eau de mer



LES PERLES DE CULTURE DES MERS DU SUD
ET LES PERLES DE TAHITI

Dans les Mers chaudes du globe prospèrent des mollusques de grande taille. L’adaptation de la technique de greffage des Akoya aux Pinctada Maxima ne fut pas aisée. Les huîtres de Mers du Sud produisent des couches perlières denses et épaisses, de très bonne qualité. Ces perles dont le diamètre peut facilement atteindre 14 à 15 mm jusqu'à 18 à 20 mm, montrent néanmoins un lustre plus diffus que les perles du Japon. On les trouve dans des teintes variées allant du blanc-rosé au crème en passant par le jaune, l’or, l’argenté, le gris, le bronze, le noir, etc. (Provenances : Birmanie, Thaïlande, Philippines, Indonésie, Australie).

Les seules perles noires de couleur naturelle proviennent de Polynésie Française (Tahiti, Archipel de Tuamotu et des Gambiers). Comme toutes les perles, elles peuvent être parfaitement sphériques ou être "baroques", légèrement à fortement déformées, cerclées.



LES PERLES DITES "MABÉ"

Les perles MABE sont, en fait, des demi-perles de culture qui croissent contre la coquille intérieure d’une huître des Mers du Sud. Leur principale caractéristique est leur diamètre important (jusqu'à 20 mm). C’est Coco Chanel qui les popularisa en boucles d’oreilles juste entourées d’un fil d’or. 




 


Votre panier est vide actuellement.

Paiement en 2 ou 3 fois sans frais sur Netperles.com
https://www.netperles.com/lire/la-perle-attitude-40.html
Entrez votre n° de Tracking et suivez votre colis en direct
Recevez régulièrement nos actualités et promotions


je m'abonne
je me desabonne
Oui, je souhaite recevoir les offres commerciales de NETPERLES et la newsletter mensuelle (Votre adresse email ne sera jamais rendue publique ni communiquée à un tiers)
Nos bijoux de perles sont
livrés dans un écrin
de joaillerie... suite
Journalistes,
retrouvez nos derniers
communiqués dans
notre espace dédié...
Netperles a été plusieurs fois plébiscité par le magazine Marie Claire

en savoir plus
Retrouver Netperles sur facebook